Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Lucie Marotte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Notes biographiques officielles – Lucie Marotte (m.a.j. 8 mai 2012 – 22h59)

Lucie est née le 18 octobre 1962.  Elle a un frère (Jacques Marotte) et deux sœurs (Diane et Nathalie Marotte). Elle a commencé à chanter à l’âge de 7 ans.  Elle est native de Lévis au Canada.
Ses parents, Claude Marotte et Pierrette St-Pierre, étaient musiciens et furent agréablement surpris de constater qu’elle avait un talent naturel pour le chant. 
Un de leurs voisins, Yvon Vallée lui-même musicien, l’a entendue chanter dès l’âge de sept ans et offrit aux parents de Lucie, de l’amener avec lui lors des soirées musicales afin de lui montrer des chansons, lui donner la chance de se perfectionner et de se faire connaître.
À cette époque, les parents de Lucie vivaient très modestement et ils acceptèrent la proposition de M. Vallée dans l’espoir que cette décision apporterait de l’argent additionnel au budget familial.  C’est ainsi qu’il fut décidé d’arrêter Lucie d’aller à l’école.  L’ambition de Lucie à cette époque était de devenir vétérinaire. 
Lucie fit de la musique avec celui qu’elle appelait l’oncle Yvon jusqu’à l’âge de 17 ans.
Le classique italien « La Spagnola » est l’une des premières chansons qu’elle a apprise dès l’âge de sept ans. Cette chanson est sur l’album « Vos demandes spéciales ».  Lucie la chante encore aujourd’hui.
Elle vient d’une famille qui parle exclusivement le français.  Bien qu’elle ne comprenne pas l’anglais, Lucie a quand même une très bonne idée du sens des paroles des chansons qu’elle chante en anglais.
C’est en septembre 1989 que sa carrière professionnelle prit son envol à la suite d’une petite annonce qu’elle publia dans le Journal de Québec, à la recherche de musiciens.
Suite à cette annonce, elle fit connaissance de Guy Lapointe et d’Aristide Michel Lebel, qui faisait de la musique sous le nom de « Les Gémeaux », puisque le 16 juin était une date de naissance commune.
De là, la naissance du trio, Lucie et Les Gémeaux et ils peaufinèrent leur tour de chant au Bar Western de St-Raymond pendant toute une saison.
Devant l’immense succès que connaissait Lucie auprès du public, Les Gémeaux sautèrent sur l’occasion, pour produire un album regroupant justement les chansons qui connaissaient le plus de succès avec Lucie.  D’ou le titre de l’album « Vos demandes spéciales », qui connu un très grand succès, notamment à la station de radio CFLS-FM de Lévis, une station 100% country ainsi qu’à la station  CIRO-FM, de St-Georges de Beauce.
Devant l’immense succès de Lucie auprès des auditeurs de la station CFLS-FM, ses dirigeants demandèrent à Lucie de produire un album avec des chansons à elle, c’est-à-dire des compositions. 
C’est alors que Les Gémeaux unirent leurs talents, Aristide Michel Lebel pour les paroles et Guy Lapointe pour la musique, pour ainsi composer toutes les chansons que l’on retrouve sur l’album « Ceux qu’on aime ».
C’est sur cet album que l’on retrouve la chanson « Vanessa », une des chansons du répertoire de Lucie qui lui est le plus souvent demandée.  Elle a aussi été reprise par Lise Laverdière sur son premier album solo.
Cette chanson a été composée lors de la naissance de Vanessa Beaucage, la nièce de Lucie.  Elle a contribué à l’écriture des paroles avec son copain du temps, Guy Lapointe, sur une musique composée par lui.
Cet album a été enregistré au Studio Denis Champoux, un incontournable de la musique country ici à Québec.
Lucie fut tellement populaire auprès des amateurs de la musique country et des auditeurs de CFLS-FM, que la station lui a fait animer et co-animer des émissions pendant un certain temps.
Dans les années ’90, elle fut élue « Miss Country » par vote populaire du grand public et couronnée lors de galas « Méritas » country trois années d’affilée.  Diane Galipeau-Paré était sa gérante à l’époque.
Lucie a été pendant longtemps identifiée à la musique country, qui était le style de musique préférée de ses parents, les Paul Brunelle, le soldat Lebrun, Marie King… mais ceux et  celles qui l’ont vu en concerts, savent qu’elle peut chanter aussi bien du populaire que du country.
Elle a chanté sur la scène du Grand Théâtre de Québec, au Théâtre St-Denis (Montréal) et au chic restaurant Le Rustik (Chateaugauy) en compagnie d’ Herbert Léonard, et sur la glace du Colisée de Québec devant des milliers de personnes avant une rencontre Canadiens Nordiques, dans le cadre d’une promotion rétro en collaboration avec Expo-Cité et le Restaurant Bar Rétro Le Lollipop.
C’est d’ailleurs pour cette occasion que Lucie a enregistré « Toi, mon Lollipop », une version autorisée du succès américain « My Boy Lollipop », qu’elle fait encore régulièrement dans ses spectacles et que l’on retouve sur l’album « Car je t’aime » du coffret collection Volume 2 (voir section « Discographie »).
Par la suite, Aristide Michel Lebel se concentra sur l’écriture et il fut alors décidé que Lucie continuerait sa carrière en solo.
Lucie et Guy Lapointe rencontrèrent Martin Durand, un excellent musicien, et ensemble ils préparèrent deux albums avec des styles allant du country au pop rock.  C’est ainsi, que les albums « Pour toute l’éternité » et « Car je t’aime » virent le jour.
Ces albums ont été enregistrés au Studio Denis Champoux avec la complicité de David Champoux le fils de Denis, et de Martin Durand au saxophone et de ses musiciens, Jean Philippe Arseneault à la basse, Clément Robichaud au piano, Carl Auger à la batterie et Daniel Auger aux guitares.
Par la suite, Guy Lapointe s’est tourné vers Fernand Pelletier, un très bon ami de longue date, pour produire lui-même les plus récents albums de Lucie, à savoir : « La femme d’un seul homme », « Succès souvenirs », « 100% Country » et « Hits of the Fifties »
L’album « La femme d’un seul homme » contient uniquement des nouvelles chansons, dont la majorité des paroles ont été écrites par Lynda Martel et une couple par Gilles Guillot, notamment les chansons «  Je t’aime » et « Pour notre amour » qui, soit dit en passant, est une des chansons préférées de Lucie sur cet album.
L’album « Succès souvenirs », un album reprenant les grands succès du palmarès populaires francophones, ainsi que l’album « 100% Country »,  regroupant les plus grands succès country québécois, ont été enregistrés au Studio Fernand Pelletier avec la précieuse collaboration de Lisiane Deblois et Nicole Boucher, le duo Verso » en tant que choristes.
L’album « Hits of the Fifties », regroupe les grands succès rétro américains des années ’50. Il s’agit de son premier album en anglais.
En 2012, l’équipe de production de Lucie Marotte a décidé de regrouper en coffrets collection l’ensemble de son œuvre.  Veuillez consulter l’onglet « Discographie » pour la liste des coffrets collection et comment vous les procurer.
On peut aussi consulter www.musicart.ca qui offre aussi le téléchargement en ligne.
Dans les années ’90, elle fut l’artiste invitée principale lors de 14 émissions  du « Ranch de l’amitié »,  avec l’animatrice « Fernande Boisvert » sous les ondes de la Télévision communautaire du Cap-de-la-Madeleine (Canal 11).  Les images de qualité de trente-trois succès interprétés par Lucie ont été regroupées dans un coffret double DVD qu’il vous possible de vous procurer au coût de 10.00 $. Voir à la section « Discographie ».
D’une façon générale, la voix merveilleuse et puissante de Lucie lui permets de chanter à peu près tous les styles de musique populaires que ce soit ceux d’Édith Piaf, Sandra Dorion, Shania Twain où ceux de son idole, Ginette Reno.
Lors de ses concerts, elle chante majoritairement les chansons que l’on retrouve sur ses albums et y ajoute à l’occasion de nouvelles chansons qui seront publiées sur de prochains albums.
La Floride…
Depuis une couple d’années, le couple Marotte-Lapointe passe leurs hivers en Floride et ils en profitent pour ajouter au répertoire de Lucie plusieurs grands succès américains, dans un contexte d’apprentissage de l’anglais en même temps.
En Janvier 2009 et 2012, Lucie a chanté au Canada Fest, un événement majeur annuel mettant en vedette des artistes québécois.  On estime à environ 150,000 personnes le nombre de visiteurs à cet événement annuel majeur qui se tient sur le « broadwalk » de la plage d’Hollywood, Floride.
Elle a eu le grand honneur en mars 2102, d’être l’artiste invitée de la Ville de Hollywood (Floride), pour être à l’affiche sur la grande scène du Hollywood Beach Theater.  Ce fut une des meilleures performances de Lucie, qui a partagé son répertoire en français et en anglais, au grand plaisir d’une foule estimée à 2,000 personnes. Des images de ce magnifique concert sont accessibles sur You Tube.
Il y a deux ans, ils se sont concentrés sur les grands succès des années ’50 et ’60, pour finalement enregistrer l’album « Hits of the Fifties » au studio Fernand Pelletier de Québec.
Lors de leur séjour 2011-12, ils concentrèrent leurs efforts sur les grands succès de l’époque « Motown » et Lucie entrera en studio sous peu,  pour produire un deuxième album en anglais.
Lucie est considérée comme une bête de scène pleine d’énergie avec un charisme indéniable qui en fait une des meilleures dans le monde du « show business » québécois. 
Elle est membre de l’Académie québécoise de la musique country.

Lucie Marotte,
une p’tite québécoise bien de chez-nous,
se voit décerner l’Award de la francophonie par
La Fédération Francophone de Country & Line Dance (FFCLD).
Pour voir le déroulement de la cérémonie d’attribution des « awards »
cliquez sur le lien suivant :
http://www.youtube.com/watch?v=jPUadRBDC7E&feature=youtu.be .
Celui de Lucie est à la 14ième minute.

Suite ici





 

DC Images Productions